OYEZ ! OYEZ ! Braves gens

Dans sa grande bonté les Maitres de la Guilde de Manpower ont concédé à vous livrer menue monnaie pour votre pitance en cette année de disette.

Trêve de plaisanterie, aujourd’hui vous avez eu la présentation par vos responsables (en même temps que les OS d’ailleurs, contrairement à ce que nous a dit notre DRH, qui nous a promis que nous avions l’info en primeur…). Vous avez eu la présentation donc de la Garantie Performance.

Ainsi que vous l’on expliquez vos responsables, si Manpower atteint 2,825 milliards d’€uros, soit 28% de moins que l’objectif initial, alors tous les salariés auront une garantie de prime individuelle égale à l’objectif partiellement atteint. En ciblant cette atteinte de chiffre d’affaires à fin décembre pour tous, c’est la première fois dans l’histoire de Manpower que notre direction décide que “tout le monde gagne ou tout le monde perd”. Pour le réseau cela veut dire 0,75 mois de salaire en moyenne, pour les Centre de Service 0,5 mois de salaire et pour les fonctions du siège (jusqu’à niveau H) de 0,25 à 0,35 mois de salaire.

Pour toutes les fonctions dites commerciales qui ont un objectif de MB, celui-ci sera recalculé sur un objectif secteur pour les RA/DA/RT et sur les DR pour RGCR, et pour les RGCN sur les résultats de la DVGC.

Nous apprécions la démarche de mise en place “d’un filet de sécurité” pour garantir un minimum de prime à tous, sachant que cette garantie de performance porte sur l’objectif individuel spécifique. Et nous apprécions tout particulièrement le fait d’avoir été enfin entendu concernant notre demande d’évaluer l’atteinte d’un objectif secteur, la MB en l’espèce.

L’effort est louable de la part de l’entreprise et l’on ne peut en disconvenir mais il faut mesure garder car la direction prévoit que notre RN passe de 143 millions d’euros en 2019 à moins de 50 millions en 2020 et que le volume de rémunération variable passe lui de 24 millions en 2019 à moins de 12 millions en 2020. Certes l’échelle de valeur est favorable aux salariés car un RN divisé par 3 et un volume de primes divisé par 2, c’est bien mais, comme nous l’avons rappelé à notre DRH, en 2019 Manpower a payé 160 millions d’euros de dividendes aux actionnaires !

Par conséquent, nous avons redemandé à la direction un partage plus équitable de la valeur ajoutée dans l’entreprise et un budget primes supérieur à celui proposé. La situation est certes difficile mais surtout pour les salariés de l’entreprise plus que pour les actionnaires !