« Prenez Soin De Vos Employés, Ils Prendront Soin De Votre Entreprise »

« Prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre entreprise ». Cette phrase est de Richard Branson, un chef d’entreprise pas un idéologue politique.

Nous, CFE-CGC Manpower, nous vous demandons d’appliquer cette maxime aujourd’hui, alors que vous réfléchissez à mettre en place du chômage partiel.

L’ensemble des salariés de Manpower se battent jour après jour et pas seulement depuis le début du confinement pour que cette société progresse, réalise de bons, très bons résultats. Nous avons plus de 1,2 milliard d’€uros de fonds propres et, vous êtes sur le point de solliciter de nouveaux fonds publics pour payer les salaires (à la baisse) de vos collaborateurs.

Quel signal souhaitez-vous envoyer ? Manpower est-il un employeur responsable ou, comme certains de nos concurrents, une machine à cash pour ses actionnaires ?

Alors que certains de nos clients grands comptes, que des PME, des TPE transforment leurs chaines de fabrication, leurs ateliers pour fabriquer des masques ou produire du gel hydroalcoolique, qu’ils vont donner gratuitement aux personnels soignants qui luttent chaque jour contre le fléau COVID 19. NOUS, MANPOWER, qui ne pouvons faire de même certes, nous allons demander des fonds à la collectivité alors que nous n’en avons pas besoin !  Quelle image voulez-vous que vos salariés aient de leur employeur ? Celle d’une entreprise qui se met au service de ses salariés et candidats intérimaires en prenant le temps de les contacter, de les écouter, de garder ce lien qui sera si important quand l’activité reprendra ? Ou celle de cette entreprise qui met ses collaborateurs en chômage partiel, leur imposant un salaire imputé d’un tiers et qui prend le risque de les mettre dans une détresse financière ?

Mesdames, messieurs, membres du COMEX et du CODIR, les élus CFE-CGC de Manpower vous invitent à vous souvenir par qui et selon quels principes nous avons été créés et longtemps dirigés.

De vous souvenir des crises que nous avons traversé et qu’afin de garder la motivation autonome de vos collaborateurs, il faut savoir parfois investir, quitte à perdre un peu sur le moment, pour encore mieux rebondir ensuite.

Investir dans la confiance de vos collaborateurs afin qu’ils prennent encore plus soin des salariés intérimaires et des candidats qui sont venus à nous avant cette crise. Sachons nous démarquer de nos confrères pour que notre image brille un peu plus encore au sortir de cette crise sanitaire.